fbpx
comment améliorer son estime de soi

Comment améliorer son estime de soi ?

Dans l’épisode précédent, on a parlé de l’estime de soi et du fait que c’était quelque chose qui émanait de toi et donc que tu avais le pouvoir de la guérir et de développer une meilleure estime de toi. Le dernier épisode a été plutôt théorique et j’espère qu’il a provoqué chez toi une réflexion. D’ailleurs si tu n’as pas écouté l’épisode 4 qui s’appelle estime de soi VS confiance en soi, je te conseille d’aller l’écoute en premier avant celui-ci. Mais désormais soyons Ceci étant dit pratico-pratique : comment améliorer son estime de soi ?

 

Comment améliorer l'estime de soi ?

Nous allons voir ensemble comment concrètement, tu peux améliorer ton estime de toi.
La toute première chose, ça va être de t’évaluer, de te mettre une note. Sur une échelle de 1 à 10 à combien évalues-tu ton estime de toi, 1 étant, j’ai une très mauvaise estime et 10 j’ai une très bonne estime de moi.
Maintenant que c’est fait, réfléchi à la note que tu souhaiterais avoir (ça va être ton objectif)
Ça parait bateau, mais quand tu cherches à progresser, il faut toujours partir d’un point de départ, cela te permettra régulièrement de prendre un peu le pouls, la température et de voir si tu progresses et si tu te rapproches de ton objectif.

Ensuite, avant que l’on rentre dans les outils que je peux te proposer pour booster ton estime de toi, demande-toi « pourquoi » ?Pourquoi tu veux augmenter ton estime de toi, à quoi ça va te servir ? Et les réponses « parce qu’elle est faible », « pour avoir une meilleure estime » ou « parce qu’on me la dit » ne sont pas des réponses.

Demande-toi vraiment pourquoi tu veux améliorer ton estime de toi, à quoi ça va te servir ? Qu’est-ce que tu seras capable de ressentir, de faire quand ce sera le cas ? qu’est-ce que ça changera pour toi, mais aussi pour ton entourage ou même pour le monde potentiellement.
Ça peut prendre un peu de temps, mais n’hésite pas à prendre ce temps pour y réfléchir un peu plus en profondeur. Car vouloir faire quelque chose sans véritablement savoir pour quoi, c’est beaucoup plus compliqué que quand on en connait la raison. Quand on connait son « why » comme on l’entend un peu partout.

Pour illustrer tout ça, je vais te prendre mon exemple.

Étant plus enfant, j’étais très timide, j’avais une estime de moi plutôt basse, j’avais toujours besoin qu’on me montre de l’attention, qu’on me soutienne, qu’on me montre que je compte, que je fais bien les choses. Cette estime, elle a fait des ups and down en fonction des évènements de la vie, des difficultés rencontrées sur le chemin jusqu’au moment où elle s’est brisée, mais ça, ce sera l’objet d’un autre épisode sinon on n’est pas rendu. Mon estime a énormément varié parce qu’elle était faible et instable. C’est-à-dire que je m’accordais peu de valeur et que ma valeur était lieu aux choses de la vie, au mec mignon qui acceptait de sortir avec moi, à une amie qui me faisait un compliment, à une réussite à un examen. Du coup, quand tout allait dans le bon sens, ça allait, et j’avais l’impression de me sentir bien, d’avoir une bonne estime. Mais à la moindre difficulté, une rupture, un reproche, un échec, je descendais plus bas que terre. Je faisais tout pour ne pas le montrer, pour ne pas que ça se voit et pour me libérer, j’écrivais des poèmes, tous plus tristes les uns que les autres.

Et un jour, bon, j’ai sauté des étapes, sinon vous allez perdre le fil, j’ai eu comme un électrochoc et j’ai décidé de me prendre réellement en main et d’aller guérir mon enfant intérieur, et un long chemin a commencé vers une meilleure estime de moi.
Ce chemin, je suis toujours dessus, mais j’ai tellement progressé que je ne suis plus la Elsa que j’étais il y a quelques années. Ou plutôt non, c’est elle qui n’était pas moi. Je suis davantage moi, jour après jour.
Au fil des mois, les choses se sont affinées, et j’ai accepté l’idée que je voulais impacter le monde, laisser une trace, montrer aux personnes, aux femmes notamment, que c’est possible et que si je l’ai fait, tout le monde peut le faire. C’est ce pourquoi qui me pousse chaque jour à aller sortir de ma zone de confort. Et c’est parce que ce pourquoi me tient à cœur que je passe outre la peur de regard des autres, du jugement et bien d’autres peurs qui peuvent m’animer. C’est parce que ce pourquoi est grand que j’ai une raison valable d’améliorer mon estime de moi. Pas juste pour augmenter mon score et faire plaisir à mon égo, non, mais pour montrer l’exemple.

Bon assez parlé de moi. Je t’ai fait un teasing depuis le début de l’épisode, mais j’imagine que tu as hâte d’entendre ce que je vais te proposer pour booster ton estime. Alors let’s go.

 

Les clés de l'estime de soi

comment améliorer son estime de soi infographie

Il existe différentes clés pour travailler sur l’estime de soi

  • Apprendre à mieux se connaitre et à s’accepter
  • Passer à l’action
  • Faire taire le critique intérieur
  • Être empathique avec les autres et bienveillant avec soi-même
  • Accepter l’idée d’échec
  • S’affirmer
  • Savoir s’appuyer sur son cercle social

Chacune de ces clés mériterait son propre épisode (et ce sera probablement le cas à terme). Mais aujourd’hui je voudrais faire un zoom sur les 3 premières à savoir : 
– Mieux se connaitre
– passer à l’action
– et faire taire son critique intérieur

 

Apprendre à mieux se connaitre

On passe 24h/24, 7j/7 avec soi-même, et bien souvent on a l’impression de se connaitre. Pourtant, bien souvent, on ne se connait qu’en surface. Déjà parce que selon moi la connaissance de soi, c’est un chemin qui dure toute une vie, mais aussi parce que souvent, on ne se pose pas les véritables questions. Celles qui dérangent et qui pourraient remettre en cause notre équilibre établi.

 On ne laisse emporter par les évènements, on suit le cours de notre existence, un chemin presque tout tracé, (souvent par nos parents d’ailleurs ou du moins notre entourage proche). Et on baigne tellement dedans qu’on peut avoir l’impression que c’est ce qu’on veut.

Mais tant qu’on ne se pose pas les vraies questions, finalement, on est en mode pilote automatique et on ne sait pas ce qu’on veut, ce qu’on aime, ce qui compte pour nous, ou encore ce dont on a réellement besoin. Alors ce que j’appelle les vraies questions, c’est quoi ?

Elles sont très simples : suis-je heureuse aujourd’hui ? Qu’est-ce qui me met en joie dans ma vie ? Pour quoi et, pour qui ai-je de la gratitude ? qu’est-ce qui est important pour moi ? de quoi ai-je besoin pour me sentir épanouie dans ma vie ?

Ces questions sont simples et pourtant parfois, on a peur de se les poser, peur des conséquences que pourraient provoquer nos réponses. Alors, on évite de se poser la question tout simplement pour éviter d’affronter la réponse. C’est ainsi que l’on se complait dans une vie qui n’est pas la nôtre.

Pour vivre une vie alignée avec soi, avec qui on est, il faut travailler sur la connaissance de soi. Chercher les véritables réponses aux questions que je viens de te proposer. C’est un exercice que tu peux faire seul ou bien accompagné par un coach. 

 

Passer à l'action

La deuxième clé qui peut te permettre de booster ton estime de toi, c’est de passer à l’action. Avec cette clé on utiliser la composante de la confiance en soi. Passe à l’action, cherche à accumuler des petites victoires.

Si tu as écouté l’épisode 4 estime de soi vs confiance en soi, tu te souviens peur être de l’équation de James qui disait : estime de soi = succès / aspirations.

Donc pour augmenter ton degré d’estime de soi, c’est presque mathématique, tu peux augmenter tes réussites ou diminuer tes prétentions (au choix mais je préfère la première option personnellement, car je n’aime pas l’idée de rabaisser mes attendus, même si dans certains cas cela peut être nécessaire)

Donc comme je le disais, pour booster ton estime de toi, fais tout pour avoir des réussites. Et on ne parle pas forcément de courir un marathon mais ça peut être juste oser faire un compliment à quelqu’un si c’est difficile pour toi, oser dire non quand on te demande un service et que tu n’en as vraiment pas envie, ou encore oser porter une tenue un peu voyante. Tout ce qui compte ici, c’est que ce soit pour toi une sortie de zone de confort, mais pas une montagne à gravir. La montagne, tu pourras la gravir, mais step by step comme dirait mon papa.  Étape par étape.

 

Faire taire le critique intérieur

Enfin, la 3ème clé consiste à faire taire ton critique intérieur. Tu sais, cette petite voix dans ta tête qui passe son temps à te faire des reproches, à dire des choses négatives.

Cette voix qui te dit que ce n’est pas assez, que ta présentation devant tes collègues de bureau n’était pas assez claire, que ta troisième place à un concours de chant ce n’est pas assez ou encore que ce livre que tu as écrit n’est pas assez bien pour être publié.

Tu la connais cette petite voix ?

Je pense qu’on l’a tous plus ou moins fréquemment -. Elle nous juge, et nous paralyse. Elle se sert d’évènement passé pour prévoir la catastrophe ou de nos peurs pour nous empêcher de sortir de notre zone de confort. En fait, elle nous empêche d’améliorer notre estime. Alors comment on fait pour s’en débarrasser. Sincèrement, je ne sais pas si on peut s’en débarrasser définitivement (en tout cas moi je n’en suis pas encore là), mais on peut lui accorder moins de temps de parole, on peut diminuer son impact.

Pour cela, il faut avant tout en prendre conscience. Et ensuite, transformer la phrase négative pour qu’elle te touche moi. Ça peut être de la tourner positivement, ou de garder cette même phrase négative mais avec une voix comique. 3ème option, tu peux tout simplement répondre de manière un peu provocante à ta petite voix « et alors ? »

Utilise la méthode qui te parle le plus, tu peux aussi les combiner.

On arrive à la fin de cet épisode qui était un peu plus long que d’habitude et assez riche. Si tu es toujours-là, c’est que j’ai réussi à retenir ton attention.

Si cet épisode t’a plu ou si tu penses qu’il pourrait intéresser quelqu’un de ton entourage, je t’invite à le partager.

Si tu as envie d’aller plus loin sur cette thématique de l’estime de soi, sache que je propose un programme d’auto coaching en ligne à tout petit prix qui te permet de travailler notamment sur ta connaissance de toi, ta confiance en toi et ton amour de toi. Je te mets le lien pour en savoir plus dans les notes du podcast.

Si tu ne devais retenir qu’une seule chose de cet épisode, c’est ceci : pour améliorer ton estime de toi, il est nécessaire de partir à la découverte de toi-même en commençant à te poser les bonnes questions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial