fbpx

Comment savoir si on est hypersensible ?

Laisse-moi deviner. Tu te sens souvent submergée par tes émotions, touchée profondément par la douleur des autres, vite dépassée par les stimulations externes ? Tu as tendance à prendre les choses à cœur. Tu es sujette aux ruminations et tu as du mal à te reconnaitre dans ce monde. Tu es peut-être une personne hypersensible.
L’hypersensibilité, on t’en a parlé, mais tu ne sais pas trop quoi en penser. Est-ce que cela te définit ? ou est-ce autre chose ?
Tu voudrais y voir plus clair et répondre à la fameuse question « suis-je hypersensible » ?

Rassure-toi, dans cet article je t’explique tout et tu devrais trouver toutes les réponses à tes questions. 

Si tu n’as pas de temps à perdre et que tu souhaites une réponse plus rapidement, je t’invite à faire le test suis-je hypersensible pour être fixée.

1-    Des émotions vives

Je me souviens encore de ces paroles énoncées par des proches et qui pour beaucoup n’aurait eu que peu d’impact, mais qui sur moi avait l’effet d’un tsunami. De simple «tu as déjà fait mieux » ou « réfléchis un peu » ou encore les fameux « mais pourquoi tu pleures, ce n’est rien ». Ces phrases prononcées simplement, de façon presque anodine, pouvaient déclencher chez moi un torrent d’émotions. Si bien que parfois, je pouvais sentir à l’intérieur de moi, mon cœur se déchirer.

L’une des similitudes que l’on retrouve chez toutes les personnes qui se définissent comme hypersensible, c’est cette intensité des ressentis. On ressent tout de manière décuplée.

Gustave Flaubert disait à ce sujet « je suis doué d’une sensibilité absurde, ce qui érafle les autres, me déchire ».

Mais contrairement à ce qu’on pourrait penser, cette hypersensibilité émotionnelle n’est pas uniquement due au fait que l’on est « trop émotif », mais aussi au fait que nous captons et que nous réagissons à davantage de stimuli. Plus conscient de notre environnement, nos émotions ont tendance à se manifester davantage et de plus intensément.

Quoi qu’il en soit, ressentir tout de façon intense est l’un des premiers signes.

2-    Une empathie démesurée

Le second trait que l’on retrouve chez les hypersensibles, c’est leur grande empathie, c’est à dire leur capacité à s’identifier facilement à autrui dans ce qu’il ressent.
En tant qu’hypersensible, tu éprouves les émotions avec un niveau d’intensité accru. Et ce ne sont pas seulement tes propres sentiments que tu expérimentes ; tu t’immerges aussi fréquemment dans le cœur de l’autre et perçois ses ressentis comme si tu étais lui.
Par exemple, tu saisis intuitivement leur joie et la partage comme si elle était tienne, mais tu ressens également leur souffrance comme si cette douleur t’appartenait.
En fait, tu es comme une éponge et tu absorbes les émotions des autres. Face à toutes ces émotions, tu peux vite te sentir dépassée. 

Cette empathie peut être un atout. Elle te permet de connecter facilement avec les autres, de les comprendre et de les accompagner. C’est pourquoi on retrouve de nombreux hypersensibles font carrière dans les métiers de la relation d’aide. Mais cette empathie excessive peut être à double tranchant. Accumuler toutes ces émotions qui ne t’appartiennent pas, à stresser pour des situations qui ne te concernent pas, tu emmagasines des sentiments qui, si ils ne sont pas évacués, peuvent provoquer un trop plein et entrainer une véritable fatigue émotionnelle voire un épuisement physique. C’est pourquoi il est essentiel que tu respecte ton besoin de repos, d’isolement. 

Le revers de cette empathie, c’est également le fait que les hypersensibles vont avoir cette tendance à faire passer les besoins des autres avant les leurs et donc à s’oublier. L’un des défis majeurs pour pouvoir vivre sereinement son hypersensibilité, c’est d’apprendre à poser ses limites et à se faire passer en priorité.

3- Une hyperesthésie

Troisième indice, l’hyperesthésie. C’est une accentuation de la sensibilité d’un ou de plusieurs sens. Cette hyperesthésie exacerbée par des stimuli externes, peut transformer des expériences banales en moment inconfortables voire douloureux.

Une musique un peu trop forte peut retentir comme un concert de rock, une lumière un peu trop vive, éclairer comme le soleil à son zénith. Des odeurs inconfortables peuvent devenir un vrai cauchemar. Il est d’ailleurs parfois complexe pour ceux qui ne ressentent pas cette intensité, de comprendre ce qui se joue dans les ressentis de la personne concernée par cette hyperesthésie. 

Pour en savoir un peu plus sur les différentes formes d’hyperesthésie, rendez-vous dans cet article l’hypersensibilité c’est quoi ?

4- Les besoins des ultrasensibles

En tant que personne à la sensibilité élevée, tu as une vie émotionnelle plus riche que la moyenne.  Cette surstimulation peut provoquer de la fatigue voire des problèmes de sommeil. Pour se sentir serein, les hypersensibles ont besoin régulièrement de sérénité et de silence. Souvent pendant l’enfance déjà, c’est un point que l’on peut observer. L’enfant va avoir tendance à se mettre à l’écart, dans son monde, dans sa bulle.

Le besoin d’amour est généralement très présent également parce que bien souvent ces ultrasensibles ont des faiblesses au niveau de l’estime de soi. Ils ont cette crainte permanente de ne pas être aimés, d’êtres rejetés (à différent degré). 

Ils ont aussi de grands esprits créatifs. L’art est toujours source d’apaisement pour eux de manière consciente ou non. 

5- Test comment savoir si on est hypersensible ?

Pour t’aider à déterminer si oui ou non, tu es hypersensible, tu trouveras ci-dessous un questionnaire à télécharger. Réponds aux questions spontanément sans trop réfléchir et lis la conclusion.

Attention, à noter que ce test, comme tous les autres tests que tu vas pouvoir trouver sur internet, ne sont pas scientifiques. Finalement, la véritable réponse que tu cherches, elle réside au fond de toi et toi seul y a accès.

6-    Quelques conseils pour les personnes hypersensibles 

Si tu t’es reconnu dans les différentes caractéristiques de l’hypersensibilité et/ou que tu à fait le test proposé plus haut, alors bienvenue dans la grande famille des hypersensibles.

Contrairement à ce que certains pourraient croire, l’hypersensibilité n’est pas un défaut et encore moins une maladie.  C’est un trait de caractère. Elle ne se « guérit » pas. Quand tu es hypersensible, tu l’es à vie. Mais cela ne veut pas dire que cela doit être douloureux. Tu peux être heureuse avec ce trait de caractère. 

Pour t’aider à vivre en harmonie avec ce tempérament, voici quelques conseils :

  •        Accepte ton hypersensibilité : La combattre ne sert à rien puisqu’elle fait partie de toi. Alors reconnais-la, embrasse-la comme une force plutôt que comme une faiblesse. C’est essentiel pour ton bien-être émotionnel.
  •        Établie des limites saines : Apprends à dire « non » quand tu penses « non ». Fais toi passer en priorité et cherche à combler d’abord tes besoins.
  • Protège-toi des stimuli excessifs qui pourraient te submerger
  • Entoure-toi des bonnes personnes 
  • Pratique l’auto-soin : Prenez régulièrement du temps pour vous-même pour vous détendre, vous recharger et vous reconnecter avec votre moi intérieur.
  • Trouve des stratégies d’adaptation : Identifie ce qui t’aide à gérer le stress. Que ce soit la méditation, la marche en nature, la création artistique ou d’autres activités apaisantes.
  • Recherche du soutien : Connecte-toi avec d’autres personnes hypersensibles, que ce soit en ligne ou en personne, pour partager tes expériences, obtenir des conseils et trouver du soutien.

En mettant en pratique ces conseils, tu as déjà une bonne base pour mieux vivre ta sensibilité et faire face aux difficultés. Si malgré cela ça reste douloureux pour toi et que tu ressens le besoin de te faire accompagner pour aller plus loin plus vite, tu peux réserver un appel découverte avec moi pour en discuter, c’est offert.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial