fbpx

La différence entre estime de soi et confiance en soi

L’estime de soi est un terme complexe, encore peu maitrisé, que l’on utilise souvent sans véritablement comprendre ce qu’il y a derrière.

Dans cet article, nous allons explorer en profondeur ce qu’elle est réellement, la différence avec la confiance en soi, qu’est-ce qui la compose, en quoi est-ce une notion fondamentale pour être épanouie et bien entendu, comment la développer.

Définition de l'estime de soi

Le mot « estime de soi » vient du latin « aestimare » qui signifie « évaluer ». Il a une double signification : déterminer la valeur de quelque chose ou quelqu’un et avoir une opinion sur.

Mais c’est une notion complexe et plurielle qui a été étudiée de nombreuses fois à travers le temps et dont la définition peut quelque peu varier selon les auteurs.

De manière générale, on peut dire que c’est une évaluation, un jugement de valeur que l’on porte sur soi. C’est un regard subjectif sur soi.

Cette estimation va se faire par comparaison entre celle que l’on pense être, et la personne que l’on voudrait être, notre « moi » idéale.
Plus l’écart entre ces deux perceptions est important, plus on se porte une mauvaise estime. Au contraire, plus l’écart est faible, plus on se porte une bonne estime.

 

Contrairement à ce que certains pourraient croire, ce n’est pas du narcissisme. Alors qu’une personne narcissique va avoir tendance à se mettre sur un piédestal, l’individu ayant une haute estime de soi, sera honnête avec elle-même et s’estimera à sa juste valeur en prenant en compte ses qualités, mais aussi ses défauts. Avoir une bonne estime de soi, cela ne veut pas dire se prendre pour celle qu’on n’est pas, se sentir supérieur par rapport aux autres. C’est être honnête avec soi, authentique, conscient de ses ressources, de ses compétences, mais aussi de ses axes d’amélioration.

Il arrive souvent que l’on confonde estime de soi et confiance en soi. Ces deux notions sont proches, mais bel et bien distinctes. Et nous verrons dans la suite de cette article la différence. 
Selon Christophe André, l’estime de soi se compose de 3 composantes dont la confiance en soi fait partie.

Les 3 composantes de l’estime de soi

Dans leur ouvrage L’estime de soi s’aimer pour mieux vivre avec les autres, Christophe André et François Lelord définissent ce concept comme la réunion de 3 composantes que sont : l’image de soi, l’amour de soi et la confiance en soi.

Ces 3 composantes sont interdépendantes ; ce qui signifie que travailler sur l’une de ces composantes aura des répercussions sur les autres.

L'image de soi

C’est la vision que l’on se fait de nous-même. La façon dont on va se représenter. Ce que l’on pense de nous. Les qualités que l’on pense avoir ou au contraire, ne pas avoir. À noter que ce qui compte finalement, ce n’est pas la réalité des faits, mais bien la perception que l’on en a. Cette vision de soi est hautement subjective et personnelle.

L'amour de soi

C’est le fait de s’aimer inconditionnellement quel que soit notre chemin de vie, nos forces, mais surtout nos faiblesses, nos échecs.

C’est être bienveillant avec soi-même, se parler gentiment, s’encourager, se respecter, savoir poser des limites. L’amour de soi c’est aussi savoir accepter la critique, rester vrai, authentique sans craindre le rejet. On s’aime dans la réussite, mais aussi dans les périodes plus sombres.

Pour aller plus loin : Comment s’aimer soi-même en 6 exercices

La confiance en soi

La confiance en soi se situe dans le mouvement, c’est la dimension comportementale. C’est notre capacité à se mettre en action. Sortir de notre zone de confort, agir sans crainte de l’échec ou du regard des autres. La confiance en soi, c’est être confiant de sa capacité à réaliser quelque chose, se sentir capable de faire (et faire réellement).

Cette confiance nous permet de passer à l’action, de faire face à une situation difficile et de nous appuyer sur nos capacités tout au long de notre vie. Comme un muscle, elle va se développer avec la répétition au fur et à mesure que l’on agit.

Il faut bien garder à l’esprit que la confiance en soi ce n’est pas l’absence de doute ou de peur ; mais c’est agir malgré la peur et le doute. Poser des petites actions, jour après jour.

Comment se construit l’estime de soi ?

Ce n’est pas génétique. Nos parents ne nous transmettent pas le gène d’une bonne estime de soi ou au contraire, le gène d’une mauvaise estime.

Cependant, la relation entre l’enfant et ses parents (ou ses figures parentales) est extrêmement important dans le développement de l’enfant.
Et pour certains, cette relation commence même avant la naissance de l’enfant.

Est-ce que le bébé est désiré, est-ce que la relation entre son père et sa mère est pleine d’amour ? est-ce que l’enfant est là pour les bonnes raisons et non pour combler un manque chez l’un ou l’autre des parents.

Tout cela, le bébé le sent inconsciemment et cela va poser les premières bases. Puis pendant son enfance, il va recevoir plus ou moins de marque d’affection, être critiqué ou au contraire encouragé à se dépasser. La manière dont ses parents vont interagir avec lui va fortement influencer son niveau d’estime.
D’ailleurs, pour Christophe André, les carences d’estime de soi qui prennent leur source à ce niveau dans l’enfance, sont les plus difficiles à rattraper.

 

Pendant l’adolescence, c’est beaucoup l’environnement à l’école qui va impacter. Est-ce que j’ai des camarades de classes qui semblent m’apprécier ou est-ce que je suis mis de côté.

Puis tout au long de la vie, les épreuves et les expériences de vie vont faire bouger cette jauge à la hausse ou à la baisse.

Comment avoir une bonne estime ?

Une bonne estime de soi, haute et stable, favorise la mise en mouvement, la résilience face à l’échec, l’affirmation de soi, l’auto contrôle, le bien-être et le sentiment d’épanouissement de manière générale.

Mais comment faire pour la développer  ?

Mieux se connaitre pour s'estimer davantage

L’une des clés pour booster son estime de soi, c’est la connaissance de soi.
Découvrir ou redécouvrir qui ont est vraiment lorsque l’on arrête de se cacher et qu’on fait tomber le masque. Se regarder avec humilité, avec authenticité et se laisser voir telle que l’on est, sans artifices. Pour se laisser véritablement aimer.

À force de jouer un rôle, c’est notre personnage qui est apprécié, pas nous. Et au fond, notre esprit n’est pas dupe.

Travailler la connaissance de soi à travers le mise en lumière de ses qualités, de ses succès, mais aussi de ses défauts et de ses « échecs », permet de se réapproprier qui on est vraiment, de se réaligner avec ce qui a de l’importance pour nous. Et de s’apercevoir du trésor personnel que l’on a à l’intérieur.

Être sa meilleure amie

Combien de fois, il t’est arrivé de te critiquer, de te dire des mots durs, de t’enfoncer au lieu de te soutenir et de t’encourager ?
Et même si tu es bienveillante, il y a fort à parier que tu le soi avec les autres, mais pas avec toi-même.

Tu as ce critique intérieur, cette petite voix qui te dit que ce que tu as fait n’était pas assez bien, que tu n’es pas assez cultivée, pas assez jolie, pas assez sportive… bref que tu n’es pas assez.
Tu t’autoflagelles et tu te démolis, tu as une attitude envers toi-même que parfois, tu n’aurais même pas avec ta pire ennemie.
Alors stop.

Fais la paix avec toi-même, réapprends à te parler avec douceur, avec des mots tendres. Sois ta première supportrice et encourage-toi, soutiens-toi et surtout pardonne-toi.

Bien s’entourer

Ton cercle social est essentiel. Comment ressentir que tu as de la valeur si tu es dans un environnement toxique avec des personnes qui passent leur temps à te rabaisser ? ou même tout simplement à se rabaisser.

On dit qu’on est la moyenne des 5 personnes que l’on côtoie le plus. Alors porte une attention particulière aux personnes que tu laisses entrer dans ta vie. Préfère des personnes positives qui vont te soutenir dans l’adversité et te faire grandir. Des personnes qui t’apporteront la reconnaissance dont tu as besoin.  Évite à l’opposé les personnes toxiques qui ne croit ni en eux ni en toi.

Pour conclure

L’estime de soi est une notion complexe. Cependant, même si on a parfois du mal à le définir clairement, c’est un ressenti. Que l’on parle de confiance en soi, d’affirmation de soi, ou même d’amour de soi, il y a derrière tous ces termes l’idée que l’on a parfois l’impression de ne pas être estimable par les autres, ou par nous-même.

Et pourtant, peut import d’où tu viens, ce que tu as fait ou n’a pas fait, tu as de la valeur, car tu es unique au monde, ne l’oublie pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial